Error
  • JLIB_APPLICATION_ERROR_COMPONENT_NOT_LOADING
  • JLIB_APPLICATION_ERROR_COMPONENT_NOT_LOADING
  • JLIB_APPLICATION_ERROR_COMPONENT_NOT_LOADING
Print this page

Des services et un réseau efficaces pour aider la personne en situation de handicap.

Ce vendredi 11 décembre, le Service d’Accompagnement pour Personnes Handicapées adultes de Tournai fêtait ses 20 ans de fonctionnement mais aussi vingt années de travail avec un réseau dense, qu’il a tenu à rassembler lors d’une matinée de réflexion.

Serge Hustache, Président du Collège provincial a introduit la matinée en ces termes « le travail que vous menez au quotidien est un travail de grande qualité et utile. C’est ce que les gens font et les services rendus qui priment dans le domaine social que défend la Province de Hainaut. L'enseignement et l’action sociale sont des politiques importantes en Hainaut. Dans un monde où l’on a tendance à écraser les gens, c’est là que la Province a choisi de mettre l'essentiel de ses moyens. Le réseau est primordial, il ne faut pas se replier sur soi même mais travailler ensemble, c'est une belle richesse. »

Sébastien Capart, coordinateur du Service d’Accompagnement pour Personnes Handicapées de Tournai a contextualisé l’aide concrète fournie auprès des personnes en situation de handicap depuis vingt ans déjà.

« Mon équipe est toujours présente pour le meilleur du service et pour les gens qu'on accompagne. Onze personnes sont en fonction aujourd’hui à Tournai contre 2,5 temps plein à l'ouverture du service. Sur base des demandes des personnes qui franchissent les portes de notre service, nous analysons ses besoins et construisons avec elles un projet individuel au niveau administratif, de la recherche d’un logement, de leur budget, de la recherche d’un de l’emploi avec une évaluation régulière. Nous leur apportons une aide concrète pour les amener vers une autonomie optimale qui va favoriser leur inclusion dans la société.

Ceci n’est possible qu’avec l'aide d’un réseau de services qui gravitent autour du SAC et des ateliers d'apprentissage. »

Isabelle, bénéficiaire du service d’accompagnement s’est également exprimée pour faire part de son vécu aux membres du réseau, présents dans l’assemblée. Agée de 49 ans, il y a 2 ans, elle a fait un AVC qui a entrainé une hémiplégie gauche. Elle était éclusière et vient d’être mise à la retraite anticipée. Elle dispose aujourd’hui d'un logement de fonction mais plus pour longtemps.

Un véritable réseau d’aide s’est construit autour d'elle. Plus de 20 personnes font partie du quotidien de la vie d'Isabelle.

A la suite de son AVC, elle a été prise en charge par l’hôpital de la Dorcas qui a pris contact avec le juge de paix pour lui désigner un administrateur de biens.

A son retour, Isabelle a été prise en charge par le SAC et l’une des assistantes sociales. Un ouvrier technique du SAC à réaliser quelques aménagements dans son habitation sur les conseils de l'ergothérapeute.  

La maman d'Isabelle s'est rapprochée de sa fille et a beaucoup aidé à la mise en place du réseau autour d’Isabelle. Pour son retour chez elle, un lit médicalisé a été commandé à la Croix-Rouge.

« Quand vous avez un problème de handicap, vos amis disparaissent ! Pour ma revalidation, et les séances à l’hôpital, un transport de la mutuelle a été mis en place et des aides familiales m’ont aidée à faire les courses, à entretenir la maison. L’hémiplégie signifie que vous ne bougez plus, vous ne pouvez plus aller vous promener. »

Avec l'aide du bandagiste, Isabelle a acquis un fauteuil adapté et électrique pour aller sur le Ravel, dans la nature... « Quand j’allais à l’hôpital, parfois je me déplaçais pour rien. On a donc trouvé une kiné à domicile, elle me prévient par sms dès qu'elle arrive, elle est géniale!
Mon nettoyage est fait par une dame des titres services, une dame gentille qui n'a pas peur des chiens. Et pour manger, on a fait appel au CPAS, car c'est difficile avec un seul bras fonctionnel. »

M. Vandergraesen, coordinateur du SAC de Mont-sur-Marchienne a, quant à lui, établit son exposé sur l’importance du réseau.

Par cette intervention, il veut contribuer à rendre le réseau encore plus efficace. « Le réseau dans le secteur social est de plus en plus présent,  fruit d’une collaboration, de conseils,  et d’influences entre un ensemble fini d'acteurs. Des liens qui se construisent au jour le jour avec la personne et les partenaires, qui favorisent le passage de relais entre les intervenants et apportent une réponse structurée au bénéficiaire. »

Last modified on Friday, 11 December 2015 13:10